Select Page

La rédaction optimisée pour le référencement, ou rédaction SEO, est l’action de produire un contenu susceptible de satisfaire les exigences des moteurs de recherche, comme Google, Yahoo ou encore Bing !. Le terme SEO se traduit par « Search Engine Optimization ». Ce mot générique rassemble l’ensemble des techniques de référencement et non pas seulement la rédaction. Les moteurs de recherche utilisent des robots d’indexation pour analyser les pages web et les inclure, ou non, dans les pages de recherche des utilisateurs. L’objectif de la rédaction SEO est de leur faciliter le plus possible la tâche en leur fournissant des textes qui répondent aux mots-clefs tapés par leurs utilisateurs et en détaillant au maximum le contenu de chaque page. La page se positionnera donc en fonction de la qualité de sa rédaction.

Si la page se place parmi les dix premières positions de la recherche sur un mot-clef donné, le référenceur obtiendra une excellente position, et ce, sans dépenser un centime en publicité.

  • Autour d’une page
  • Titre et meta
  • Le contenu d’une page
  • Composition d’une page
  • Mise en page

La rédaction autour d’une page

Le contenu rédactionnel autour d’une page web s’avère aussi important que le contenu interne de la page. Il présente une double utilité. Ils sert tout d’abord de porte d’entrée pour les robots d’indexation, mais également de vitrine de la page de recherche. Il convient de ne choisir qu’un thème par page. Ce thème se décline selon un angle précis et original. Une page de recherche se compose d’un titre et d’une description. Ces titres permettent à l’internaute, en un coup d’oeil, de savoir si la page correspond à sa recherche.

En quelques mots, il faut donc capter l’attention de l’internaute et lui donner envie de lire la suite, c’est-à -dire de cliquer sur la page de votre site.
Le contenu rédactionnel annexe aux pages se compose :

  • d’un choix de titres ;
  • de l’ajout d’une metadescription ;
  • d’une sélection d’un ou de plusieurs mots-clefs ;

Le titre, la metadescription, mots-clefs

Le titre et la metadescription représentent deux atouts majeurs pour le référencement de votre site. Le titre de votre page, qui peut différer, si vous le souhaitez, du titre mentionné sur votre page, doit résumer en quelques mots le sujet de la page et donner un mot-clef principal. Toute la difficulté du rédacteur réside dans sa capacité à intégrer ses données dans un espace très restreint, qui ne doit pas dépasser 60 caractères. Un titre trop long ne s’affichera pas complètement sur une page web. En outre, dans la majorité des cas, le nom du site est à ajouter en fin de ligne. Cet ajout, certes très utile, raccourcit de fait l’espace dont il dispose.

Le titre SEO peut différer du titre de la page figurant sur le site.
La metadescription ne figure pas dans la page, mais sur le moteur de recherche. Elle se traduit par un résumé succinct de l’article destiné à “accrocher” le lecteur potentiel. Là encore, le rédacteur est limité en un nombre de caractères précis ne pas dépasser, de l’ordre de 156.

Le ou les mots-clefs sont des mots pertinents capables de faire ressortir la page sur les moteurs. Le choix des mots-clefs est une opération délicate. Il ne s’agit pas de les multiplier, mais de trouver les termes plus pertinents, en lien avec le contenu de la page. Il peut s’agir de synonymes de l’un des mots figurant dans le titre ou d’un travail sur le champ lexical.

Le contenu annexe :

  • le titre : 60 caractères maximum, accroche contenant le mot-clef principal ;
  • la metadescription : 156 caractères maximum, résumé du contenu de la page ;
  • le ou les mots-clefs : travail de champ lexicaux.

La rédaction d’une page web optimisée pour le référencement.

Le corps d’un texte optimisé pour le référencement correspond à une démarche de communication écrite, pensée et réfléchie en amont. Le sens et l’objectif du message diffusé dans la page doivent se justifier sur l’ensemble du site. Il peut s’agit d’une information nouvelle en lien avec le sujet du site, d’un rapport à l’objet du site comme des conseils pratiques ou des actualités. Une page web doit contenir un volume important de texte afin de pouvoir envoyer des informations aux moteurs de recherche. En la matière, un minimum de 100 mots s’avère requis, même si cette donnée varie selon les types de contenus.

Un volume minimum de texte de 100 mots est requis pour un référencement correct. Ce volume varie selon le type de page.
Prérequis pour la rédaction d’une page :

un français correct aussi bien au niveau de l’orthographe, de la grammaire, de la conjugaison et de la typographie ;
une structure claire : introduction ou chapô et des intertitres ;
pas de copier/coller interne ou externe au site.
Composition de la page web
Une page web doit contenir un volume conséquent de mots. Il reste évidemment interdit de plagier le contenu provenant d’un autre site et même son propre contenu. Les premières lignes de la page constituent son accroche (ou chapô) dans le cadre d’un article. Cette accroche qui contient les mots-clefs principaux et qui revient sur le thème de l’article doit donner impérativement envie de lire la suite. Â Le corps du texte se compose de paragraphes courts, bien aérés et séparés  par des intertitres (les balises h1 ou h2). Le texte peut contenir une liste à puces. Cette liste, judicieusement introduite, vise à clarifier la lecture.

Une mise à jour régulière permet à la page de rester vivante.
Les mots-clefs se présentent dans le corps du texte de manière correcte. Des mots vides comme “à” ou “de” les rendent parfaitement lisibles. En jouant sur le champ lexical, ils se déclinent au singulier, au pluriel, au féminin ainsi qu’à différents temps. Ils ne doivent pas perturber la lecture, mais au contraire, s’y inscrire de façon fluide et naturelle.